Lettre de la Bourgogne savante
Numéro 6 – Automne 2017


Numéro 6 – Automne 2017

Éditorial

L’année académique ou savante commence, chacun le sait, en septembre-octobre et non en janvier. Le programme des sociétés qui ont bien voulu nous faire part de leurs activités le montre à l’évidence. Nous nous réjouissons de constater la vitalité de la sociabilité érudite en Bourgogne, en souhaitant qu’elle se maintienne ici et se développe là !

Au niveau de notre fédération régionale (ABSS), l’événement majeur est le colloque annuel que préparent activement nos consœurs et confrères de la Société scientifique et artistique de Clamecy (SSAC) pour les 21 et 22 octobre prochains sur le thème : « La ville et les pouvoirs : économie, culture, société ». Vous avez reçu le programme, que nous rappelons ci-dessous, et vous avez constaté la richesse exceptionnelle des thèmes abordés et la qualité des intervenants. Nous espérons que les membres des sociétés seront nombreux à en profiter. Dans l’immédiat, chacun doit retourner la fiche d’inscription à la SSAC. Nous rappelons également que la réunion de notre comité statutaire, c’est-à-dire l’assemblée générale de l’ABSS, se tiendra le samedi 21 après-midi à partir de 16 h pendant que les accompagnants et les autres participants découvriront le très riche cœur de ville sous la conduite de nos amis de la Société scientifique. Rendez-vous à Clamecy !

Pour la Lettre du premier trimestre 2018, veuillez envoyer vos informations avant le 15 décembre. Merci. Bel automne savant !

Le bureau de l’ABSS
D.-H. Vincent, G. Dugas de La Boissony, É. Lochot

Colloque de la Bourgogne Savante

27e colloque de l’ABSS – Clamecy (Nièvre)
« La ville et les pouvoirs : économie, culture, société »

PROGRAMME

Samedi 21 octobre

9 h : Accueil (salle polyvalente, boulevard Misset, Clamecy)
9 h 30 : Séance d’ouverture du colloque

Conférence inaugurale de M. Hugues Richard (Académie de Dijon) : « Conflits entre le duc de Nivernais et la ville de Clamecy à la fin du XVIIIe siècle d’après les voyages d’Hilaire Doloret, inspecteur général des duchés de Nivernais et Donziais »

10 h 30 : L’administration locale et ses pouvoirs

  • M. Pierre Bodineau (Société pour l’histoire du droit) : « Les mutations de l’administration municipale dijonnaise à la fin de l’Ancien Régime »
  • M. Augustin de Benoist (Académie de Mâcon) : « Aperçus du municipal à Mâcon dans le premier XVIIIe : interaction des pouvoirs »
  • M. Georges Vayrou (U Paris 1, SHDB) : « La liberté de réunion et les pouvoirs de police du maire : Nevers 1933 »

Déjeuner-buffet (réservation obligatoire)

14 h 00 : Villes, campagnes et signes du pouvoir

  • Mme Françoise Vignier (Académie de Dijon) : « Les municipalités de canton, brève tentative de mise en commun des moyens et des ressources des petites communes: l’exemple côte-d’orien (an III, 1795-an VIII, 1799). »
  • M. Jean-Pierre Sylla (Académie de Mâcon) : « La ville conquérante et la campagne frondeuse, entre vilains et urbains »
  • M. Antoine Lacaille (Société des sciences de Semur) : « La place des hôtels patriciens dans la ville au début du XVIe siècle dans la partie nord du duché de Bourgogne »

16 h : 88e congrès de l’ABSS – Réunion du Comité.
(Visite de Clamecy pour les accompagnants)

18 h 30 : Vin d’honneur au musée Romain-Rolland

20 h : Dîner du colloque à l’Hostellerie de la Poste (réservation obligatoire)

Dimanche 22 octobre

9 h 30 : L’économie face aux pouvoirs locaux

  • M. Sébastien Lambert : « Les moulins d’Auxerre à l’époque moderne, pouvoirs seigneuriaux et relations sociales »
  • Mme Hannelore Pepke et Rudi Beaulant (CEP) : « Le duc, la mairie et la vigne : pouvoirs et économie à Dijon à la fin du Moyen-Âge »

10 h 45 : La contestation des pouvoirs

  • Mme Claudine Galmard (SSAC) : « Claude Tillier (1801-1844) journaliste et pamphlétaire nivernais en butte aux représentants des pouvoirs à Clamecy et Nevers »
  • M. Etienne Courriol (Physiophile) : « Quand la parole et les écrits servent à remettre en cause les pouvoirs en ville sous l’Ancien Régime »

Communication finale et conclusion des travaux par M. Jean Bart : « Les coutumes particulières des villes »

12 h 30 : Clôture des travaux du colloque

Suite optionnelle du programme :

  • Déjeuner
  • Visite privée du Musée d’art et d’histoire Romain-Rolland

Pour toute information complémentaire s’adresser à :
M. Roland Lemoine, président de la SSAC :
SSAC, Rue Jean-Jaurès – BP 52 – 58502 Clamecy cedex – Tél. 03 86 27 30 81
ssac.clamecy@orange.fr
www.clamecy.fr (rubrique « Découvrir Clamecy)

Nouvelles récentes des sociétés

Cinquantième anniversaire de l’Académie du Morvan

Le samedi 9 septembre dernier à Autun, l’Académie du Morvan a célébré le cinquantième anniversaire de sa création en 1967. Le président Jean-Marie de Bourgoing a introduit un débat réflexions qui s’est déroulé en deux tables rondes sur « Le Morvan en Bourgogne Franche Comté : évidences et questions »

Activités des sociétés

Académie de Mâcon

  • Mardi 26 septembre à 18h : conférence de Roland Ménéguz, Le rapport entre les beaux-arts et la musique dans l’Italie du XVIIIe siècle.
  • Jeudi 28 septembre à 18h : conférence de Frédéric Curnier-Laroche, Les fondements et l’évolution du style baroque d’après des exemples architecturaux et dans les arts figurés.
  • Jeudi 5 octobre à 14h30 séance mensuelle. Colette Tonneau, Un peuple de Sibérie : les Khantys, hier et aujourd’hui. Charles Angeli, Les maladies au Moyen-Âge avant l’an mil.
  • Mardi 10 octobre à 18h : conférence de Pierre Terrier, L’organisation agricole au 19e siècle dans le département.
  • Vendredi 13 octobre à 18h : conférence d’Alain Gressard, Le nombre d’or
  • Jeudi 19 octobre à 18h : conférence de M. Marcantoni, Archéologie
  • Jeudi 2 novembre à 11h messe à la Chapelle des Moines.
  • Jeudi 9 novembre à 14h30 séance mensuelle. Jean-Michel Dulin, Le peintre anglais William Turner (1775-1851). Marie-Odile Goudet et Jacqueline Bernet, Le Génie de l’atmosphère chez Henri Lièvre.
  • Jeudi 16 novembre à 18h : conférence de Jean-Luc Tosi, Saint-Pierre-hors-les-Murs.
  • Vendredi 24 novembre à 18h : conférence d’Anne-Marie Doucet, Industrialisation et désindustrialisation.
  • Jeudi 7 décembre à 14h30 séance mensuelle. Discours de réception de Joëlle Pojé-Crétien, Le rapport de Lamartine aux animaux et son écho dans quelques œuvres ou débats récents. Réponse et accueil par Jean-Amédée Lathoud, Les animaux et le droit.
  • Mardi 12 décembre à 18h : conférence de M. Pilloux, Histoire de la Poste.

Expositions à la galerie de l’Académie L’Envoûtée, ciné-conférences Connaissance du Monde, bibliothèque… Toute l’actualité sur www.academiedemacon.fr.

Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon

Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon Communications octobre 2017
Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon Communications novembre 2017
Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon Communications décembre 2017

Sauf mention contraire, les séances se déroulent dans la Salle de l’Académie et commencent à 18h00 précises. – Cour d’honneur de la Bibliothèque municipale – Porte H – 5 rue de l’École-de-Droit – 21000 DIJON
www.academie-sabl-dijon.org / 03 80 54 22 93 / secretariat@acascia-dijon.fr / Permanences le mardi et le mercredi de 14h à 18h

CAMOSINE

Colloque : Des monuments en héritage

Camosine Colloque Des monuments en héritage ?

Société académique du Nivernais

  • Samedi 7 octobre 2017, à 15 heures, conférence de M. Christophe Giraudet, professeur, consacrée à « Saint-Aré, patron de Decize en Nivernais », aux Archives départementales de la Nièvre, 1 rue Charles-Roy, à Nevers.
    Une sculpture du XVe siècle représentant saint Aré, qui fut évêque de Nevers au milieu du VIe siècle, est aujourd’hui exposée au Bayerisches Nationalmuseum à Munich alors qu’elle trônait dans la capitale nivernaise au XIXe siècle. Jusqu’ici, il était plutôt admis qu’elle provenait de Nevers mais un bilan historiographique, un tableau peint à la veille de la Révolution et l’étude des archives médiévales de Decize permettent désormais de l’attribuer à cette petite ville, voire d’avancer les circonstances et la date de son exécution.
  • Les 21 et 22 octobre, la Société académique du Nivernais sera présente au colloque de l’ABSS qui aura lieu à Clamecy.
  • Mardi 7 novembre, à 17 heures à la cathédrale Saint-Cyr et Sainte-Julitte de Nevers, présentation de La croix triomphale de Nevers, par l’atelier CREN qui a procédé à sa restauration, en présence de M. Arnaud Alexandre (de la conservation régionale des Monuments historiques).
    Le Christ en croix avait été vandalisé et endommagé en 2015. La DRAC de Bourgogne Franche-Comté a commandé une étude complète de l’œuvre en complément des opérations de restauration nécessaires. Parmi les nombreuses données recueillies, il faut souligner celles des datations au carbone 14 et par dendrochronologie qui confirment la contemporanéité de la croix à la sculpture. Cette croix triomphale, datée ainsi au dernier quart du XIIe siècle, est un exemple remarquable du premier style 1200 sur une sculpture en bois.
    À l’issue de cette intervention, M. Jean Marie Linsolas, conservateur des antiquités et objets d’art de la Nièvre, présentera les stalles récemment réinstallées dans le chœur gothique.
  • Samedi 9 décembre, à 15 heures, à l’auditorium de la Médiathèque Jean-Jaurès à Nevers, conférence de M. Denis Thuriot, maire de Nevers, président de Nevers Agglomération, intitulée « Nevers Agglomération, une nouvelle dynamique d’avenir ».
    « Mettre l’accent sur le développement économique, sur l’économie du numérique et des innovations, sur l’accompagnement des entreprises, sur le développement de l’enseignement supérieur, sur la transition écologique a permis à Nevers Agglomération de changer considérablement son image, de se faire connaître et de se développer. C’est aussi l’émergence d’une ville et d’un territoire intelligents avec la construction d’un écosystème numérique à visage humain, riche et ouvert. L’implantation récente, à Paris, d’une antenne de l’intercommunalité à disposition des entrepreneurs et des chargés de mission dédiés à la communication, aux implantations numériques et à l’international, est un des résultats concrets porteurs d’avenir pour Nevers, son agglomération et ses habitants. »

Société des Amis de Colette

6e édition du Festival international des écrits de femmes

La Société des amis de Colette est depuis 2012 partenaire du Festival international des écrits de femmes, première manifestation littéraire et culturelle consacrée à la valorisation de la place des femmes dans les grands mouvements de l’histoire, des idées et de la culture.

Le thème de cette 6e édition – « Savantes et pionnières » – sera l’occasion de célébrer le parcours et l’œuvre de ces femmes qui depuis l’Antiquité, trop souvent à l’ombre des hommes, ont fait la science.

Rendez-vous les 14 et 15 octobre. Conférences, tables rondes, débats, lectures, projection et salon du livre.
Programme détaillé sur le site ecritsdefemmes.fr
www.amisdecolette.fr

Société des sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois

Le dimanche 5 novembre, à Sombernon (Salle de cinéma de la salle polyvalente)
Participation de la Société des Sciences à la ‘Fête du Livre de Sombernon’ (9H à 18H – entrée libre), organisée par l’association « Agey et ses environs »

À compter de 15 heures, conférences sur le thème « Blaisy-Bas, gare de Sombernon » avec :

  • Alain Garrot : « Le tunnel de Blaisy »
  • Jean-François Bligny : « Blaisy, gare présidentielle »
  • Didier Callabre et Patrick Souloumiac : « Blaisy, les 4 voies »

Une séance de réouverture du théâtre de Semur, prévue en octobre, a dû être différée pour non achèvement des travaux.

Les activités du dernier semestre 2017 figurent sur le site Internet de la Société : www.socscisem.org

Société d’études d’Avallon

  • Dimanche 15 octobre 2017, à 15h : « Les sociétés savantes à Avallon, ville de rencontres » par Bernard Léger
  • Dimanche 10 décembre 2017, à 15h : « Les faits de Résistance dans l’Yonne » par Claude Ducarouge

Les séances bimestrielles de la Société d’études d’Avallon ont lieu à l’Hôtel de Gouvenain, 7 rue des Odebert, à 15h à Avallon.

Comité des travaux historiques et scientifiques

Le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) a entrepris, il y a une dizaine d’années, de constituer une base de données biobibliographiques intitulée « La France savante ». Cette base a pour objectif de recenser l’ensemble des savants français qui, depuis la Renaissance jusqu’à nos jours, ont créé et animé les sociétés savantes nationales et locales. Leur nombre, leurs travaux et leurs échanges ont assuré le développement, la fécondité et le renom de la recherche française et son essor scientifique au cours du temps.

Librement accessible en ligne, cette base, qui contient aujourd’hui plus de 25 000 notices biographiques, permet de renouveler les recherches sur l’histoire, l’archéologie, les sciences par une meilleure connaissance de leurs acteurs, des sujets et des lieux de recherche, des réseaux humains, tant locaux que nationaux et internationaux. Elle tire de l’oubli des savants, notamment locaux, dans tous les domaines et met en valeur leur apport. Elle peut susciter de multiples études biographiques, permettre de connaître par exemple le rayonnement de telle ou telle société, et donner une plus grande visibilité aux contributions des sociétés savantes locales et à leurs savants. On peut consulter l’annuaire des sociétés savantes et « La France savante » sur le site du CTHS : http://cths.fr/an.

Le site du CTHS offre la possibilité de travailler en mode collaboratif afin d’alimenter « La France savante » de nouvelles notices et d’enrichir celles qui existent déjà. Le Comité vous invite à relayer cet appel à contribution auprès des sociétés savantes que vous connaissez et auprès des chercheurs locaux qui seraient susceptibles de collaborer à « La France savante ». Vous pouvez le contacter à l’adresse congres@cths.fr.

Publications

Académie de Mâcon

Annales 2015

Académie de Mâcon Annales 2015
Académie de Mâcon Annales 2015

Annales 2016

Académie de Mâcon Annales 2016
Académie de Mâcon Annales 2016

Académie du Morvan

Publication de la Lettre numéro 5 de l’Académie du Morvan

La lettre numéro 5 de l’Académie du Morvan vient de paraître. Conçue pour être le prolongement de La Page de l’Académie du Morvan publiée pendant quatre décennies dans le Journal du Centre, la Lettre de l’Académie perpétue le lien entre les membres de notre association et tous ceux pour qui le Morvan est cher.

La lettre n°5 présente la première partie de l’article de notre confrère Gérard Mottet sur les « villes et villages du Morvan ». Cet article, en quelque sorte, constitue un préambule aux échanges que nous aurons à Autun le samedi 9 septembre à l’occasion du 50ème anniversaire de notre académie avec une conférence débat sur le thème « Le Morvan en Bourgogne-Franche Comté : évidences et questions ».

Bulletin no 82 – Juillet 2017

Académie du Morvan Bulletin n° 82

Résumé du Bulletin
Le Morvan est, à priori, peu renommé pour sa sculpture. Pourtant on y trouve nombre de sculpteurs de qualité. Au début du XXème siècle, les artistes morvandiaux devaient « monter » à Paris pour vivre. Après la Grande Guerre, le Morvan se couvre de monuments aux morts. Beaucoup d’entre eux comportent des statues. puis peu à peu des sculpteurs, séduits par la nature morvandelle et l’espace propice aux ateliers, s’y installent, à temps plein ou mi-temps. Leurs oeuvres reflètent tout l’éventail des styles, depuis le néo-classicisme jusqu’au cubisme, de l’art nouveau à l’art brut, de l’expressionnisme à l’abstraction. Le nombre de ces sculpteurs augmente régulièrement au fil du siècle : en effet, des artistes étrangers (néerlandais, belges, allemands, britaniques…) choississent notre territoire pour implanter leurs ateliers. On rencontre, au début du XXIème siècle, un vrai dynamisme et une belle diversité de la création sculpturale en Morvan.

CAMOSINE

La CAMOSINE vient de publier le numéro 167 des Annales des pays nivernais intitulé « Dessins secrets de Jacques Thuillier ». Cet historien de l’art, professeur au collège de France, décédé en 2011, a toujours conservé de solides attaches nivernaises.

Camosine Annales des pays nivernais n° 169

Camosine, rue du colonel Jeanpierre, 58000 Nevers – 03 86 36 13 23

Société archéologique de Sens

Société archéologique de Sens Saint-Etienne de Sens
Société archéologique de Sens Portraits de famille

Société des sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois

La Société des sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois a publié récemment les actes du colloque sur les Établissements hospitaliers en Auxois.

Prochainement paraitront ceux d’un colloque « le vin en Auxois », et le Bulletin annuel 2017, ainsi qu’une monographie sur Victor de Saint-Genis, ancien président de la Société et chercheur-auteur reconnu en Savoie.

Chez nos voisins…

Etudes bourbonnaises n° 349

Contribution savante

La particularité géologique du Morvan

La carte géologique générale de la France et de sa marge continentale au 1/1.500.000ème montre bien cette particularité. En effet, cette carte indique très bien que le Morvan, pleinement rattaché par sa structure au Massif Central, est un pointement granitique dans le Sud-Est du Bassin Parisien.

C’est la raison pour laquelle tous les géologues de Bourgogne et notamment Pierre Rat, pour lequel ce texte est un hommage, utilisent le terme de « seuil morvanno-vosgien ».

C’est bien reconnaitre que le Morvan s’inscrit dans la géologie de la France et de la plaque continentale eurasiatique, du Massif Armoricain aux Vosges et même après le fossé tectonique alsacien, à la Forêt Noire (Schwarzwald en allemand).

Le Morvan s’inscrit aussi dans l’histoire géologique du cycle hercynien ou varisque qui au cours de l’ère primaire, connut un important plissement de 408 à 245 millions d’années. Dans tout ce texte nous utiliserons ce terme en écrivant (M.A.)

Si l’on dit le cycle hercynien, c’est parce que ce plissement a affecté toute cette chaine, du massif armoricain jusqu’au Harz. Le terme « hercynien » vient de deux mots latins : hercynia et sylva.

Le massif du Harz est situé au Nord-Est de la Forêt Noire en Allemagne centrale. Le changement de direction structurale s’opère dans le Massif Central. Si du Massif Armoricain au Massif Central, la direction du plissement est Nord-Ouest-Sud-Est, dans le Massif Central il change de direction et devient Sud-Ouest-Nord-Est. Il affecte le Morvan, les Vosges, la Forêt Noire et le Harz.

Cette direction du pli hercynien est clairement indiquée dans la carte géologique de la France que nous venons de citer au début de ce texte. Elle affecte aussi le bassin permien d’Autun et surtout le bassin houiller de Blanzy et Montceau-les-Mines au nom pertinent.

Dans ce bassin houiller la direction SW-NE est très bien marquée du Creusot à Vandenesse-sur-Arroux sur la carte topographique de la Bourgogne au 1/250.000ème. Comme, d’ailleurs, le massif couvert de forêts du Morvan et son Parc Naturel Régional. Le bassin houiller de Blanzy se continue aussi dans le Massif Central, jusqu’au Sud-Ouest de la Loire.

Seul échappe à cette structure oblique le synclinal houiller de Sincey-les-Rouvray parfaitement orienté Ouest-Est au Nord du Morvan dans les migmatites du Dévonien inférieur (408-386 M.A.). Ce synclinal houiller est très bien indiqué sur la carte géologique de l’Atlas Universitaire de Bourgogne dont Pierre Rat est l’auteur.

La tectonique Nord-Sud affecte le massif du Morvan notamment par la faille à l’Ouest de ce massif qui met en contact le bassin argileux du Bazois et le Morvan. Dans ce bassin aux sols liasiques, s’allonge le mini-horst de St-Saulge, de Jailly à St Révérient, nettement orienté Nord-Sud, dans l’Ouest du bassin du Bazois.

De Dijon à Valence, la tectonique Nord-Sud est fortement marquée notamment parce que l’on appelle en Bourgogne le « fossé bressan ». Ce célèbre fossé oriente nettement le cours de la Saône puis, à partir de Lyon, le Rhône qui coule du Nord au Sud jusqu’à la Mer Méditerranée.

C’est le moment de dire que le Morvan est une exception en Bourgogne par sa nature granitique, comme d’ailleurs aussi son prolongement au Sud qu’est le Haut-Charolais.

Et c’est aussi l’occasion d’affirmer que la géologie est une science voisine de la géomorphologie.

Le Haut-Charolais a des sommets élevés comme la Montagne de Dun qui culmine à 732 mètres. Mais c’est bien peu de choses à côté du Haut Folin qui, lui, avec ses 901 mètres est le plus haut sommet du Morvan et de toute la Bourgogne. Ces sommets ont connu au cours de l’ère Tertiaire et Quaternaire un aplanissement que l’on nomme en géomorphologie, la surface post hercynienne qui affecte aussi le massif du Morvan. Cette surface fut dérangée par la formation des Alpes également pendant cette ère Tertiaire.

Du Bazois au Nord-Est du bassin permien d’Autun s’allonge un complexe volcano-sédimentaire orienté lui aussi SW-NE avec des coulées et tufs volcaniques datés du Dévonien Supérieur (377 à 352 M.A.)

Dans le massif du Morvan ne figure aucun pendage. Par contre ils sont nombreux dans les calcaires du Jurassique moyen (173 à 157 M.A.) qui entourent le Bazois et le Morvan du Nord. C’est bien la preuve que le Morvan granitique est, comme nous l’avons dit au début de ce texte une réelle avancée dans le Bassin Parisien.

Le Morvan, considéré par tous les géographes physiciens comme une moyenne montagne doit son soulèvement au cours de l’ère Tertiaire de 65 à 1,64M.A. La chaîne alpine a également contribué à l’organisation de tout le relief de la France de l’Est.

C’est au cours de l’ère Tertiaire que le Morvan s’est libéré des calcaires du Jurassique moyen, sauf au Nord-Est dans l’Auxois car si la commune de Saulieu est bien incluse dans l’ensemble du Parc, la Butte de Thil, selon la carte des identités paysagères du Morvan et le document de travail de 2005, est considérée comme une « zone sensible ».Sur la même carte l’ensemble n° 4 est défini comme « la zone de l’Auxois ». C’est donc bien reconnaitre, par cette cartographie, la spécificité géologique, topographique et paysagère de l’Auxois.

La carte géologique de la Bourgogne confirme bien la particularité de cet ensemble au Nord- Est du Morvan. L’Auxois est en effet découpé dans les calcaires jurassiques par la vallée du Serein, de l’Armançon, de la Brenne, de l’Ozerain, de l’Oze et de leurs affluents.

C’est la raison pour laquelle il est légitime de parler en géographie physique, d’Auxois lanièré.

La particularité du Morvan s’exprime aussi par la nature de ses sols. Il faut donc consulter la remarquable carte qui a été dessinée par Noël Leneuf dans l’atlas pré-cité. Dans cette carte, le Morvan et le Haut-Charolais sont nettement différenciés. Ces deux ensembles sont représentés en couleur gris clair avec comme légende : complexes des sols bruns acides.

Dans la notice jointe sur Les Sols de Bourgogne également rédigée par Noël Leneuf, la particularité pédologique du Morvan et ses roches cristallines sont bien mentionnées, avec un PH de 4 à 5,5.

Toutes les cartes de cet Atlas Universitaire montrent bien la réelle particularité du Morvan.

A commencer par la carte géologique déjà citée. Mais cette carte est accompagnée dans la notice de coupes géologiques très précises. Ces 4 coupes montrent très bien le soulèvement du Morvan et du horst de Saint Saulge, celui de l’axe cristallin du Haut-Charolais. Celui du pendage des couches calcaires et marneuses du Bassin Parisien avec 4 cuestas : calcaire du Sénonien, du Tonnerrois, du Châtillonnais et de l’Avallonnais.

En effet, Avallon est bordé au Nord par une cuesta dans les calcaires du Jurassique moyen d’Annay la Côte à Provency. Et si cette ville peut légitimement être incluse dans les communes du Morvan, c’est bien parce qu’elle est construite sur les granites, avec au Sud de cette agglomération, l’enfoncement dans ceux-ci de du cours du Cousin qui permet de bien voir ces granites tant en rive droite qu’en rive gauche.

L’ensemble des cartes et notices de cet atlas amplement mentionné dans ce texte confirme bien le titre de celui-ci, à commencer par la carte géologique et sa notice.

Mais cette carte n’est pas la seule qui identifie la particularité du Morvan. Toutes les cartes de cet atlas la montrent bien : carte oro-hydrographique dessinée par François Tainturier, carte Morphologique co-dessinée par Yves Baticle et Pierre Rat où le Morvan est représenté en rouge avec des roches cristallines et éruptives très dures, carte des sols déjà citée, carte de la végétation forestière dans laquelle la chênaie-hêtraie acidophile est également représentée en rouge.

Enfin la carte des précipitations moyennes annuelles, sous la direction de l’éminent climatologue Pierre Pagney qui met bien en valeur la particularité climatique du Morvan.

Dans la notice jointe à cette carte un paragraphe est consacré au climat du Morvan qualifié de « moyenne montagne océanique qui ruisselle d’eau ».En effet le Morvan est le premier obstacle topographique aux dépressions formées sur l’Océan Atlantique. Les prévisions météorologiques montrent bien que ces dernières ont un trajet Ouest-Est.

La carte des précipitations moyennes annuelles en est la preuve : le Morvan est représenté en un rectangle Nord-Sud qui reçoit chaque année de 1300 à plus de 1500 mm par an.

A l’inverse Auxerre, Sens et Beaune ne reçoivent que 600 à 700 mm de précipitations.

Une autre carte des climats de Bourgogne dessinée par J.P. Chabin montre bien que ces précipitations venues de l’Ouest ont une influence climatique très forte sur le Morvan.

Tous ces facteurs et toutes ces cartes justifient le titre de ce texte, y compris la géologie, mais pas seulement.

Conclusion

Le Morvan en Bourgogne est une exception. Découpé en quatre départements, l’Yonne , la Nièvre, la Côte d’Or et la Saône et Loire, il doit son unité à la création du Parc Naturel Régional du Morvan.

Gérard Mottet
Professeur émérite des universités
Membre de l’Académie du Morvan et de la Société Géologique de France
Président d’honneur de l’Association bourguignonne des sociétés savantes

Indications pratiques

Adresse postale de l’ABSS : Hôtel Le Compasseur, 64 rue Vannerie, 21000 Dijon.
Site : www.bourgo-sav.fr
Pour joindre le président : vincent-acascia@orange.fr
Pour joindre le secrétaire général : c.dugas@orange.fr
Pour joindre la trésorière : elochot@ville-dijon.fr

Adresse courriel de la responsable de la Lettre : francoise.dumas_21@orange.fr

Adresse courriel des correspondants
Académie de Mâcon : Jacqueline Bernet p.bernet@sfr.fr
Les Amis du Dardon : Pierre Lahaye amis.du.dardon@orange.fr
Société académique du Nivernais : Michaël Boudard societeacad58@yahoo.fr
Société d’émulation de l’Ain : Alain Gros emulation-01@orange.fr
Société historique et archéologique de Langres : Pierre Gariot shal.langres@orange.fr
Société nivernaise des lettres, sciences et arts : Benoît Oudet socniv.lsa@orange.fr
Société des sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois : Jean-François Bligny socscisem@orange.fr